loupe

Le guide de votre bien-être à domicile

Loupe : comment choisir ?

Loupe : comment choisir ?

© Eschenbach - iStockphoto

Toute activité visuelle peut allier confort et précision grâce aux lentilles biconvexes, plus familièrement appelées loupes. Des modèles classiques aux dernières innovations électroniques, la gamme des loupes est infinie.

  1. Les loupes, toute une histoire
  2. Du bon usage d’une loupe
  3. Une loupe, une bonne idée de cadeau
  4. Le critère déterminant : un champ visuel optimal

Les loupes, toute une histoire

Une lentille de cristal trouvée dans les ruines de Nivine, colline située en Irak (Ve millénaire avant J-C), le pouvoir grossissant des boules de verre remplies d'eau, constaté par Sénèque, précepteur de Néron, empereur myope qui suivait le détail des jeux à travers des pierres précieuses, ou Spinoza, philosophe singulier, polisseur de lentilles, autant d'exemples de l'attention portée au plus précieux des cinq sens : la vue.

Depuis toujours, les loupes permettent, en effet, malgré un handicap visuel, de demeurer curieux, de se cultiver.

Partenaires, à vie, pour nous aider à saisir le monde avec une plus grande acuité visuelle.

Du bon usage d’une loupe

La loupe est la forme la plus simple du microscope optique.

Utile au quotidien, il convient d’en définir l’usage avant d’acquérir celle qui s’adaptera à l’activité favorite de l’utilisateur.

Lecture, travaux d’aiguilles, arts graphiques, philatélie, numismatique, modélisme, bricolage.

Ne pas retenir le seul grossissement mais élargir sa sélection au critère du champ optique.

Particulièrement important pour assurer la fluidité de lecture d’un livre.

Penser aussi à l’éclairage.

L'éclairage externe suffit-il ou faut-il plutôt prévoir un éclairage intégré à la loupe ?

Une loupe, une bonne idée de cadeau

Une idée cadeau à la fois pratique et utile.

Pour une personne âgée, choisir un modèle sur pied, à poser sur une table et non pas à tenir, pour éviter toute fatigue musculaire.

Et, pour bénéficier de la qualité de la loupe retenue, prévoir aussi un pupitre sur lequel reposera le document à lire, dans le bon axe du regard.

Le critère déterminant : un champ visuel optimal

Idéalement, l’espace visuel périphérique perçu par l’½il s’étend de 60° en hauteur, 70° en bas et environ 90° latéralement.

Tout comme un appareil photographique.

Bénéficier d’une vue « grand angle » ne signifie cependant pas qu’il faut négliger les aides optiques fournies par les loupes.

Elles permettent de ne pas se crisper sur les pages d’un roman aux petits caractères ou sur celles du journal, d’apprécier pleinement un ouvrage rare.

D’ailleurs, les philatélistes sont fidèles aux loupes.

Exigeants, ils veulent pourvoir apprécier toute la finesse de la gravure, les couleurs, les dents des timbres de leurs collections.

Critère tout aussi déterminant pour ceux dont la passion exige une grande attention visuelle (maquettistes, cruciverbistes).

Avant votre achat, il est bon de savoir qu’à une lentille de huit dioptries correspond à un grossissement de niveau 3.